par Domitille

Je sais ce que vous recherchez
car je l’ai recherché moi-même...

La Danse, comme équilibre de vie

Développer ou enrichir les principales qualités physiques et morales de la danse classique, et tout particulièrement la beauté corporelle, la vision et la perception des formes, le sens du rythme, la coordination des forces, la souplesse, l’endurance, l’élévation, l’équilibre, enfin l’imaginaire et l’expression.

La Danse comme école de la vie

Pour les Jeunes, la danse classique est considérée comme une école de vie et est souvent associée à « l’école de la persévérance ». Certains parents ont pris conscience de la « génération zaping » dans laquelle évolue leurs enfants et souhaitent leur transmettre – à travers la danse – certaines valeurs qui tendent à disparaître.

La Danse, une passion partagée

La passion et la constance des élèves unies au sérieux et à la compétence de l’enseignant constituent le binôme idéal pour franchir les obstacles que présente l’étude d’une discipline artistique aussi exigeante.

La Danse, point de vue technique

Certains théoriciens de la danse entendent le terme « technique » exclusivement au sens de virtuosité, exhibition et esprit de compétition qui conduisent les danseurs à se produire uniquement dans des interprétations de plus en plus tapageuses, au détriment d’une interprétation artistique plus noble.

Au contraire, je considère la « technique » comme moyen de formation, ou mieux comme grammaire et syntaxe du langage de la danse académique, destinées à transmettre un message artistique composé d’expressions figurées et chargées d’émotions, bien que subordonnées à des formes rigoureuses et à des styles irréprochables.

Mon chemin de Vie

Après avoir obtenu une médaille d’or en Danse Classique au Conservatoire de Toulon, et passé 2 années au sein du corps de ballet de l’Opéra de Toulon, je m’oriente vers une carrière de danseuse qui prend fin  brutalement suite à un évènement non prévu : la naissance de mon premier fils.

 

Diplômée de l’E.D.C. (Ecole des Dirigeants et Créateurs d’Entreprises), je découvre alors ce métier formidable de l’ingénierie commerciale qui me permet de me représenter, d’appliquer les techniques d’organisation de mon temps, de prendre la responsabilité d’une région en terme de chiffre d’affaires, de transmettre mon savoir et mes conseils, de chercher à aller toujours plus loin (objectifs commerciaux), et de gérer la pression.

 

L’équilibre apporté par l’activité physique que j’ai pratiquée quotidiennement pendant toutes ces années, le besoin de me dépenser, de transmettre, l’envie sans cesse grandissante de me réorienter vers les métiers de la Danse et ma curiosité toujours présente autour des sujets liés au fonctionnement du corps humain (biologie, esprit, expression, performances, dépenses et nutrition)  m’ont décidé à me reconvertir.

 

La formation à l’enseignement de la Danse est venue confirmer une motivation en fait ancienne qui, au fil des années, des expériences et des rencontres, s’est précisée et est très affirmée aujourd’hui.